Le Monde d’Eloquentiâme

Le Mot de l’éditrice

Depuis les peuples premiers, toutes les ères culturelles ont intégré aux hommes des qualités animales.
Protecteur, guide personnel, thérapeute, objet de vénération, la figure animale et ses représentations symboliques participait à la construction de l’homme Adulte et Spirituel.

Malheureusement, ce qui aurait dû être un bel héritage a succombé aux nécessités de l’homme de maîtriser le monde animal pour en faire un produit au service de son expansion.
L’Homme « moderne » s’est coupé de sa mémoire séculaire, réfutant crânement son lien intime avec cet « autre ».

Fort heureusement le livre de notre histoire naturelle ne se referme pas là. Même si les clivages sont puissants, une catégorie d’hommes et des femmes, législateurs, scientifiques et « pro-fanes » participe à un processus qui fait entendre qu’il n’y a pas de distance entre l’Homme et ces êtres si différents.

L’Animal est un être conscient et sensible.
Un bouleversement est en cours mais cette fragile sollicitude risque d’être l’ultime représentation du monde émotionnel des Animaux. Les doctes disciplines écartent ardemment une autre vérité silencieuse.

N’y aurait-il alors que des mythes et des légendes ? Pourtant c’est bien dans l’intimité des histoires individuelles qu’une réalité secrète est vécue ; une singulière connexion avec le monde animal déconstruit irrémédiablement nos croyances ; un mystère subsiste extraordinaire et inexplicable.

Magali Fombaron

La beauté du monde animal

Faire la rencontre de la dimension spirituelle d’un animal opère une métamorphose qui bouleverse notre lien au divin et à la Vie.

Pour l’homme qui a toujours cherché inlassablement à percer les mystères de sa propre existence, l’animal détient ce pouvoir de l’élever à l’Amour et au Sacré.

Son esprit mentor

La nature animale et sauvage rassemble dans son sac tout ce qu’il faut savoir pour nous guérir. Elle nous inspire et élève le voyage de notre âme.
Notre instinct ne s’y trompe pas. Quand la férocité des peurs étrangle notre quête d’Amour, il nous guide vers elle parce que nous savons qu’à son contact l’âme grandit.
Être là dans l’instant, incarné dans son corps. Aimer et se respecter. Respirer, écouter, voir, sentir et ressentir le réel et l’intangible. En conscience et en intuition.
Sur le chemin sinueux de notre construction nous arriverons toujours sur les traces animales à la recherche de son esprit mentor.

Etonnement, depuis que nous avons saccagé et épuisé notre planète, cette piste s’efface.
Les cascades de cette eau spirituelle s’appauvrissent. Les forêts précieuses brulent. Le poussin du livre de notre enfance est passé dans une broyeuse. Le loup et l’ours sont bannis. Toutes les espèces sont en grande souffrance. Nos esprits s’affolent, notre indice du bonheur intérieur se meure.

Vous l’aurez compris, Eloquentiâme est un objet engagé.
Il raccourci la distance entre les hommes et l’animal sauvage des terres lointaines. Parce que nous sommes en communion quotidienne avec nos animaux de compagnie, nous n’explorons pas suffisamment leur sagesse. Comme si le fait d’avoir un animal domestiqué devait le séparer du monde sauvage. Pourtant l’animal de compagnie est bien en correspondance avec l’esprit mentor animal. Il est de même nature sauvage, son esprit dévale les collines à notre rencontre.

Le chorus de sa communication

Les animaux sont en permanence branchés en mode émission-réception  haute définition. Ils nous reçoivent « cinq sur cinq ». Il est donc facile pour eux de comprendre ce que propose notre mental.
En revanche, chez les humains cette fonctionnalité est peu active, une partie du signal a été oublié et pour cette raison, le dialogue que suggère un animal n’est pas une évidence lisible pour notre espèce.
Avec le maniement d’Eloquentiâme, la partie silencieuse de notre perception est mise en image de façon ludique, créative et complice tout en étant un peu plus qu’un Oracle traditionnel.

Pour une consultation de développement personnel humain, divers sujets de vie sont explorés. Il en sera de même pour votre compagnon à quatre pattes ou votre compagnon à plumes, vous pourrez questionner ses thématiques  animales  :

  • Pour savoir si son cercle fonctionnel est satisfaisant pour son épanouissement ;
  • Pour savoir comment il vit une situation spécifique ou un évènement ;
  • Pour connaître la qualité de sa relation avec un autre animal ou avec les membres du foyer humain ;
  • Pour éclairer l’étiologie d’un comportement inadapté ;
  • Pour connaître les raisons de son absence ;
  • Pour avoir des informations quant à son passé émotionnel ;
  • Pour recueillir ses propositions d’ajustements dans une situation spécifique ;
  • Pour évaluer l’intensité d’une douleur ;
  • Pour savoir comment votre animal blessé ou malade tolère ses soins ;
  • Pour l’accompagner au mieux jusqu’à la fin de sa vie et selon ses souhaits ;

Bien d’autres sujets sont ouverts à votre questionnement, l’essentiel sera de poser votre domaine d’interrogation dans le respect et la bienveillance due à un être intelligent et sensible.

Faut-il avoir un don ?

Percevoir le sage enseignement du Monde Animal est une aptitude ancienne et naturelle. D’ailleurs, vous avez déjà accès à cette information invisible et collective. En accueillant un compagnon animal dans votre foyer vous avez gommé une part de votre matérialité ; vous êtes déjà dans une démarche de réduire la distance entre les animaux et vous.
Le maniement de l’oracle pour les animaux de compagnie et les animaux domestiques ne réclame aucun savoir spécifique sous la forme d’un don. Eloquentiâme pousse seulement la porte vers votre dialogue. Vous découvrirez que son monde fantastique est en correspondance avec le vôtre ; vos joies et vos peines sont communes.

La boutique

Si votre animal est présent il vous est possible de le faire participer. Il va adorer !
A vous alors d’inventer un jeu adapté à sa race pour qu’il puisse vous proposer ses cartes Oracle.

Votre animal accueillera votre créativité d’un œil curieux qui ne manquera pas de vous faire rire.

Les amis d’Eloquentiâme

Dans mes rêves, je suis nostalgique de l’Humain Originel chasseur-cueilleur, debout le visage dans le vent. Il n’a pas disparu. Il remonte de la tombe du temps et apparaît dans les sépultures des Guerriers honorés; entouré d’objets précieux et accompagné d’animaux sauvages. La science dévoile que sa nature est double, il est Homme et il est Femme. Il n’était pas en souffrance, il se nourrissait de la sève de la Nature Sauvage.

Que veut-il nous dire quand nous plongeons dans sa vie et qu’il nous expulse de nos certitudes ? Il nous dit qu’au fil du temps, un larcin a été commis, notre véritable nature n’est plus sur son chemin.
Nous le voyons bien, nos systèmes opposent toutes les choses et tous les Êtres ; nos envies ne sont plus que de folles destructions du Soi et de l’Autre.

Plus je vieillis, plus j’observe que les Femmes ont encore la Sève Amazone et la Beauté Guerrière. Il m’est apparu que la concrétisation d’Eloquentiâme sur mon nouveau chemin de vie ne pouvait pas être séparée de leur créativité. Je leur dédie cet espace pour votre découverte. Elles sont Amazones, Femmes, Epouses, Mères et Entrepreneuses. En toutes circonstances, chacune d’elle capture, illustre et rétabli notre lien à la Beauté.

Il ne faut pas oublier qu’à tout projet, il y a toujours un homme architecte. J’ai confié cette tâche à Ghislain, il manœuvre la mécanique des codes informatiques de ce site pour le confort de votre visite.

Nous nous tenons tous côte à côte.
Merci les amis !